La tasse de thé #6

SCANDALE : j’ai râté 3 tasse de thé ! Celles de Septembre, d’Octobre et de Novembre… enfin, celle d’août étant sortie le 30, on pourrait presque dire que j’ai fais 2 en 1 !

Mais oui, pas de tasse de thé, parce que j’ai été très très prise, et pour être tout à fait sincère, les articles passés avaient été écrits et programmés à l’avance, ce qui m’a sauvé la vie. Mais justement, c’est l’occasion de me rattraper et de vous parler de toutes ces jolies choses des deux derniers mois !

  1. Nous avons changé de maison !

Après un 1 dans notre joli 55m2, à vivre au rythme des voisins, nous avons pris nos bagages, et cherché un nid douillet où on pourrait espérer dormir la nuit. Nous avions des envies de plus grand, plus beau, plus calme… et on a été gâtés ! A nous le superbe 70m2, avec terrasse et baignoire ! Je suis gaga, mais c’est aussi la raison de mon absence : avec quelques travaux à faire + le déménagement + les cartons… pas facile d’être partout ! Il nous a fallu un déménagement un peu compliqué et des semaines de bonne volonté pour retrouver un rythme de sommeil normal, un plaisir à rentrer chez nous et à ne plus appeler la police toutes les semaines ! Vive l’isolation !!

2. J’ai changé de travail

Je l’ai longtemps gardé secret, parce que je n’y croyais pas. En Juin, j’ai su que j’avais raté mon concours, et que j’étais renouvelée. J’avais besoin et envie de changer de domaine, de retourner à mon secteur premier. J’ai cherché pendant à peine un mois en rentrant de grandes vacances, et j’ai tout de suite été reçue à 2 endroits. Finalement, j’ai choisi un poste de référente administrative et logistique de la petite enfance à 15min de chez moi, et je suis la plus heureuse au monde ! C’est un univers complètement différent de celui dans lequel j’évoluais jusqu’à maintenant, forcément qui dit petite enfance dit bienveillance ! J’ai été hyper bien accueillie, par une équipe qui m’attendait avec impatience, et j’ai tout de suite été plongée dans le grand bain. Je sors du bilan avec ma cheffe pour mes « 1mois de poste », et le résultat est très positif !

 

3. La conduite

Après l’obtention de mon code en Octobre, j’ai enquillé sur 20heures de conduite intensives. Concrètement j’ai commencé le même jour que ma prise de poste, pour des bonnes journées de 8h30-20h. Autant dire que j’ai abandonné l’idée d’avoir une vie sociale, des moments en famille ou même des moments de repos ! Mais j’ai changé de rythme en demandant à passer en conduite supervisée, je devrai débuter début janvier pour 1000h avec mon mari, et un passage du permis en mars !

 

4. J’ai commencé un nouveau petit boulot

J’aime bien avoir toujours moins de temps pour moi, sinon c’est pas drôle ! Donc j’ai quitté mon 35h semaine pour un 37h + petit boulot ! Je vous en parlerai vite plus, mais concrètement je suis « client mystère ». Je fais de petites missions par ci par là, que j’ai choisi, et à des dates qui me correspondent, c’est à dire près du travail ou de la maison les soirs de semaine, ou pendant les WE et les vacances !

 

Aujourd’hui le rythme se tasse un peu, je rentre plus tôt au travail et je ralentis sur les heures sup’, parce que je me suis faite à l’idée que je ne pourrai pas tout acquérir en 3 jours ! Je prends le temps d’aller aux matchs de mon mari, de reprendre la photo et les articles du blog, je prépare à nouveau mes menus et je vais au marche (youhou). C’est stupide mais ça m’avait juste incroyablement manqué en un mois !

 

Publicités

Un journée à Bruges

Si tu me suis sur Insta, Fb ou snap, tu as pu voir que j’ai été très très gâtée pour mes 9ans d’amour avec Mr D, et nos 1an de mariage (oui ça date déja de fin mai…boooouh je suis pas du tout à jour niveau voyage) ! Mais si tu n’as pas suivi l’affaire, je te fais le toppo : vendredi soir je reçois une photo de mon mari avec un sac à dos, un livre de voyage et un drapeau de la Belgique, disant « fais ta valise » ! Je te passerai mon état de jouassitude profonde quand j’ai compris le message, mais tu n’échapperas pas au récit de notre we en deux parties : la journée à Bruges, et la journée…ba tu verras !

Een droom dag

Déja, je dois dire qu’on a adoré cette ville, l’ambiance est vraiment festive, et elle a plein de facettes ! Dans certaines rues, le temps semble s’être arrêté, quand les boutiques s’entassent dans la grande rue commerçante Steestraat ! Pour y accéder, je conseille vraiment de se garer au parking Centrum-Station, situé près de la gare c’est le point de transit idéal vers les transports en commun, puisque tous les bus De Lijn y passent. Il se trouve à 8 minutes à pied du centre-ville et ne coute que 2e la journée !!

Ces jolis coins tu ne rateras point :

 

1. Bien sûr la Markt tu découvriras

Comment rater cette immense place bien connue, au premier regard tu reconnais les adorables façades colorées aux toits si particuliers ! Des calèches pleines de touristes, des jolis restaus, OUI mais pas que ! Il FAUT que tu vois :

  • Côté Nord, les jolies et typiques maisons à pignons étagées
  • Côté Est, le Palais Provincial qui est l’élément majeur. Le bâtiment à gauche en pierre bleue est la résidence du gouverneur
  • Au Sud, le Beffroi de Bruges s’élance dans le ciel. Massif à sa base et de style gothique primitif, il fait un usage très important de briques locales.
  • L’Ouest accueille plusieurs bâtiments de style divers avec des repères temporels : une girouette et une boule de Quetelet . Au sol, devant la maison Bouchoute, des clous insérés dans le sol montrent l’emplacement exact du méridien

IMG_3763IMG_3769IMG_3780IMG_3785174

2. Le Biguinage et son quartier

Quartier hyper calme de Bruges, c’est complètement un autre univers ! On est charmé dès le début par ses canaux flamands bordés de briquettes rouges, son parc « couvert » de cygnes par dizaines (!!) et ses toutes petites boutiques !

Le vrai Biguinage, ou « Monastère de la Vigne », et séparé de la ville par un mur d’enceinte et des douves. Du coup, une fois franchi le pont qui permet d’accéder au monastère, SILENCE, et oui c’est toujours un monastère bénédictin ! Profitez du calme, des champs de jonquilles du parc et des petites maisonnettes blanches typiques qui le bordent… à croquer !

238247251252254256264267268

3. LA BIEEEEEERE

A toi qui vient pour tâter de la chope, tu vas être servi ! Je te conseille 3 adresses qui valent vraiment le coup parce qu’on les a testé, mais il en existe surement des dizaines d’autres!

  • Le musée de la bière de Bruges, hyper ludique et pensé pour tous les âges, ne ratez surtout pas la salle de dégustation (dernièrement un dessinateur pour enfants y a illustré un conte autour de l’ours de Bruges, pour rendre la visite encore plus accessible et imaginative !)
  • La Brasserie De Halve Maan, elle produit bien sur, mais nous a surtout testé sa cour hyper bien conservée et toutes ses tables pour profiter d’une bière brassée sur place ! Très bonne ambiance ! Pensez à pencher la tête en entrant, sous vos pieds un sol en verre vous permet de voir les canalisations… de bière ! Et oui, la brasserie, faute de place, a dû construire son usine de mise en bouteille à l’extérieur de la ville. Il y a trois ans, le propriétaire de la brasserie a imaginé le projet insolite d’installer un pipeline à bière dans le centre de Bruges. Le projet avait séduit le maire de Bruges, qui avait donné son accord. Il ne restait plus qu’à trouver les 4 millions d’euros afin de financer ce projet surprenant. Le pipeline a donc en partie été financé grâce à une campagne populaire de financement participatif sur internet. Ce sont plus de 400 amateurs de la bière De Halve Maan qui ont participé au financement, Les plus gros donateurs ont désormais droit à une bière par jour à vie !
  • The bottle Shop : dans la rue Wollestraat, cette jolie échoppe propose « juste » 600 bières différentes, des compositions de recommandations du mois, des chopes originales (et pas faciles à trouver), et puis quelques alcools plus forts ! A FAIRE ! Les propriétaires sont un couple qui tient la caisse avec le sourire, et si la queue est effrayante, c’est parce qu’ils prennent le temps de dire à mot à chaque client sur sa visite ! Un bonheur !

4. Chez Albert : la gaufre Belge par excellence

Meilleure gaufre de tout Bruges ! Elles sont faites maison, cuites devant vous bien caramélisées comme il se doit, et servies avec le sourire ! La devanture ne paye pas de mine, elle ressemble à toutes les autres guitounes de la ville, mais elle vaut le détour ! Je ne suis pas trèèès fan de cette recette Belge que je trouve un peu compacte, mais mon mari s’est régalé ! Sinon, si tu veux manger une gauffre plus « originale » (oui oui), retourne toi : face à chez Albert une autre boutique sert des gaufres en brochettes avec des garnitures par caisses entières (marshmallows, nutella, bonbons….

5. Les canaux et les jolies ruelles

En s’enfonçant dans le dédale de ruelles Belges, vous verrez que le temps semble s’arrêter, et les adorables maisonnettes de briquettes rouges dégagent une atmosphère douillette très particulière. D’ailleurs, c’est le site du tourisme de Bruges qui en parle le mieux « Ce n’est pas que la ville soit restée pétrifiée dans un temps jadis mais plutôt que les autorités ont très tôt compris que le patrimoine acquis au cours des siècles devait être valorisé. Ainsi, tout un ensemble de règles ont permis de conserver cet héritage du passé et de la valoriser. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2000, la ville de Bruges met notamment en avant son centre historique (ce que les voyageurs visitent) avec son architecture gothique en brique. Il en ressort cette atmosphère si particulière de ville authentique et reposante. Il suffit de venir découvrir la ville un jour ou le soleil ne brille pas ou hors-saison pour avoir le privilège de profiter de la Venise du Nord sans la foule. »

129137143206219229231297IMG_3765IMG_3761IMG_3758IMG_3748IMG_3745IMG_3742IMG_3734133138

 

 

Je vous ai parlé des très jolies choses que cette belle ville recèle, mais bien sur il y a aussi des points noirs ! J’ai trouvé les commerçants très bourrus dans beaucoup d’endroits, on a mal été accueillis dans plusieurs restaurants, les prix étaient complètement extravagants et beaucoup d’attrape-touristes s’entassent dans les grandes artères !

Bref, comme dans les villes très touristiques finalement ! Allez y sereins et avec le sourire, et vous repartirez comme nous avec uniquement les belles images en tête !

 

Les routines, ces super copines #2

Dans la première partie de cet article sur les « routines vos meilleures copines », on a parlé horaires, temps accordé aux tâches indispensables, et comment en faire un cadre de vie fixe !

Mais aujourd’hui on va parler de ce qui n’est pas strictement obligatoire, juste de ta façon de penser et de comment tu peux dresser ton inconscient en lui imposant à lui aussi une routine !

La routine de ton cerveau : on change/prend des vraies bonnes habitudes

Quand j’ai eu 17ans je me suis rendue compte que ma vie ne me convenait pas du tout sous l’angle duquel je la voyais, et j’ai décidé de prendre les choses en mains. J’avais des amis constamment déprimés ou passifs, et je me suis dis que c’était exactement ce que je ne voulais PAS être ! Depuis cette période mon mantra de vie c’est :  » Soi toi même et rayonne chaque jour« , je me le suis carrément fait tatouer sur la poitrine comme ça je le vois tous les matins et c’est cool ! Sinon je me suis toujours dit que mon épitaphe serait quelque chose comme « Ce n’est pas le fardeau qui vous détruit mais la façon dont vous décidez de le porter ».

Pour changer ça, j’ai complètement rincer mon cerveau de mes mauvaises habitudes d’être toujours fâchée contre tout et tout le monde et de ne voir que le verre à moitié vide ! Dans un premier temps, j’ai fais un vrai grand tri dans mon entourage : pour aller mieux soi même, il faut parfois savoir s’épargner les drama queen.

Ensuite, j’ai forcé mon cerveau à appliquer une nouvelle routine et voilà ce que ça donne :

  • être reconnaissante envers ceux qui m’entourent et dire aux gens quand ils ont raison et que j’ai tord (enfin j’essaye mais ma mauvaise foi prend souvent le dessus hein, coucou maman si tu passe par là), c’est surtout une question d’effort, et le plus important c’est de finir par le reconnaître, même après la bataille.
  • dire « merci » quand j’aurai dit « pardon » pour changer le ressenti des autres à mon égard et avoir une autre dynamique. Vous trouverez des exemples dans l’image plus bas, mais ça change tout une façon de s’adresser aux gens : de « pardon, je suis nulle », on passe à « merci de m’expliquer à nouveau » !
  • fêter absolument TOUT ce qui est génial ou fait plaisir, même les petites choses. Et quand je dis TOUT c’est TOUT : on a toujours une bouteille de quelque chose à la maison pour fêter : le chantier réussi de mon mari, une bonne nouvelle, une promo géniale sur une fringue, un nouveau meuble, une bonne journée, un RDV médical… et régulièrement on fait une bonne grosse fête avec copains et/ou famille pour n’importe quelle raison aussi !
  • faire des photos de TOUT ce qui me plait. Donc Oui j’ai un portable saturé que je vide toutes les 3 semaines, mais je m’en fous, ça fait des super souvenirs. Et les imprimer pour en faire des albums, parce que c’est très relaxant et enthousiasmant de revoir les moments de bonheur
  • faire le point à la fin de la journée sur ce qui nous a plu et ce qu’on en retient de positif et d’enrichissant,
  • discuter pendant que l’un ou l’autre cuisine sur ce qui s’est passé dans notre journée et partager des points de vue, ça permet de garder du recul sur la situation et de prendre un regard extérieur,
  • se dire bonjour et bonne journée tous les jours, pour donner une dynamique positive à chaque départ,
  • faire ce qui nous plait quand on en a envie sans se restreindre l’un l’autre, perso je sors très souvent en semaine les soirs avec mes copines et mon mari avec ses copains, ça fait partie de notre rythme de vie et on veut vivre ça sans se peser l’un l’autre

 

Y en a plein d’autre mais c’est pour te donner une idée de toutes ces façons de penser qui sont juste une routine, une gymnastique de l’esprit à s’imposer pendant un certain temps jusqu’à ce que ça devienne … ba routinier ! Comme pour les horaires ! Personnellement ça m’a aidé à devenir beaucoup plus positive et à avoir un regard plus reconnaissant de la chance que j’ai !

Maintenant, comme la semaine dernière, je vous donne un petit exemple ! Prenons celui de remplacer les « désolée » par « merci », avec cette illustration que j’adore :

e62186eb13b313e4f68e3739d123ff48

J’essaye d’appliquer toutes ces bonnes pratiques au quotidien, et ça marche ! Quand j’entends les autres dire de moi que je suis positive et souriante, je sais que j’ai réussi mon challenge !

Alors, au boulot !

Popolare

Il y a plusieurs semaines, avant qu’on se sépare pour profiter des vacances chacune de notre côté, ma copine chérie, Manon, m’a proposé de tester un nouveau QG : « Popolare » !

Vous avez forcément entendu, ou vu passer, des retours sur le dernier né du groupe « Big Mama« … aujourd’hui je vous parle d’une soirée aux chandelles dans ce resto’ surprenant ! Certaines photos sont d’eux, empruntées sur leur site, car il faisait trop sombre dans la salle ce soir là pour que ça donne quelque chose d’aussi joli !

salle1

 

On s’est retrouvées à 18h devant l’enseigne, et deux choses nous ont marqué tout de suite : la vitrine remplie de bouteilles d’alcools qui laissent passer la lumière comme des vitraux, et la queue. Et oui ! à toi visiteur affamé, sache que plusieurs obstacles tu vas devoir franchir pour tenter la cuisine de Popolare ! Sa réputation et ses prix étant plus attractifs l’un que l’autre, tu devras braver la file d’attente qui se forme 30min avant l’ouverture, mais tu devra aussi prier pour que la salle ne soit pas pleine au moment où tu atteindras l’entrée (et pourtant c’est TRES grand) !

Heureusement pour nous, nous sommes arrivées au moment où la queue se formait, et avons pu rentrer sans soucis ! Chaque soir l’ouverture du restaurant commence par un petit speech en italien des serveurs (genre discours/scénette), et ensuite tu peux entrer ! Régalez vous du soin apporter à la décoration et aux éléments du cadre, tout y a vraiment bien été choisi ! Des bocaux de légumes marinés donnent un côté très chaleureux et familial, et reste l’intérieur d’un restaurant italien typique !

De grandes tables sont dressées pour êtres partagées, et des chandeliers dégoulinants de cire donnent une allure hyper romantique au tout !

Et on y mange quoi ?

Pizzeria Popolare, c’est l’histoire d’un concept de pizzeria « chaleureuse et authentique » où on te parle en italien, et où tu dois te sentir comme à la maison ! Donc pour rester dans l’idée,  ils proposent des plats italiens préparés avec des produits de là bas, et des pizzas, vraiment pas cher (par ex la pizza Margherita à 5euro). D’ailleurs ça vaut pour tout, des limonades maison à quelques euros, des bières brassées maison avec des pintes de blanche, brune ou IPA à 5€ ou encore des glaces italiennes maison au lait de bufflonne.

On a été surprises des prix et de la qualité de ce qu’on y a mangé, avec des cartes qui changent tous les mois en fonction des saisons et donc des produits ! On a opté toutes les deux pour des pâtes carbonara servies dans des casseroles en cuivre, un peu salées mais vraiment bonnes (12euros) ! Et en dessert, on s’est offert un plaisir d’amoureuses à partager : les churros fourrés au gianduja et zestes de citron d’Amalfi ! Comme ils sont à partager, le prix varie en fonction du nombre de personnes qui vont les manger : pour 1 / 2 / 4 / 8 personnes, comptez 4 / 8 / 15 / 29euros ! J’ai trouvé le concept génial et les churros vraiment bon, chauds et croustillants ! J’étais ravie (c’est mon péché mignon !).

 

Et pour ne rien gâcher, Popolare se vente d’être LE plus gros bar de Paris : 500 références d’alcool et des cocktails de dingue orchestrés par Alberto Sinibaldi. D’ailleurs, à tester aussi, du jeudi au samedi, l’étage du bas se transforme en club. Le Bar Popolare ouvre à 18h, les tables sont poussées et en avant ! J’ai bien envie de découvrir ce que donne l’autre côté du concept !

On en pense quoi ?

Globalement j’ai passé une très bonne soirée, d’abord parce que j’étais en bonne compagnie bien sur, mais aussi parce que j’ai bien mangé, pour un prix qui me convenait. J’ai mangé des pâtes à la carbonara comme les fait ma grand mère de là bas, bu un grand verre de citronnade maison et dévoré des churros délicieux pour un total de 19euros. Donc je considère qu’en plein cœur de paris et dans une belle enseigne réputée comme celle-ci, c’est un très bon rapport qualité/prix !

Les points – :

  • ils sont victimes de leur succès, donc beaucoup de monde dehors et dedans, en sortant on se fait bousculer pour que d’autres prennent la place, c’est pas flunch quand même…
  • le bruit, avec des très grandes tablées et une capacité d’accueil de 250 personnes, on perd pas mal l’intimité d’un repas à deux !

Les points + :

  • Une déco originale et qui transporte un peu là bas
  • une cuisine ouverte sur la salle qui fait qu’on profite du spectacle des cuisines
  • des serveurs drôles et sympas
  • des plats typiques et bien réalisés, pour un prix au top !

 

Laissez vous tenter !

J’ai testé : Gang de filles Paris

On reprend la route des bons plans de la rentrée ! Aujourd’hui je vous parle d’une créatrice sur qui j’ai complètement craqué : pas de + ou – dans cet article, juste de la fan attitude ! (Toutes les photos sont d’ailleurs ici du site Gang de filles Paris !)

C’est un de mes collègues qui m’en a parlé un midi : « tu connais gang de filles ? C’est une copine à moi, tu vas adoré« . Il ne m’en fallait pas plus pour que je file découvrir le concept, que je squatte son insta et son site, et que ce soit le coup de foudre ! Depuis j’hésitais à craquer encore et encore, jusqu’à ce que les soldes d’été finissent de me convaincre !

Gang de Filles Collection Automne 2017

Le concept

L’idée de génie, c’est l’association d’une base : la chemise, et d’un col original et amovible. Le concept parait assez évident et simple, mais il fallait y penser ! Et le faire surtout !

Concrètement sur le shop vous trouverez des chemises de couleurs et de matières différentes, et une muuultitude de cols possibles ! La chemise arrive avec son col assorti, et les cols ajoutés au panier sont équipés de petits boutons transparents qui sont cachés une fois la tenue portée.

Gang de Filles Collection Automne 2017

 

Ce que j’adore

Je suis complètement amoureuse de la coupe droite chic et indémodable de la chemise, qu’on peut porter avec tout, et de l’originalité des cols ! Chaque collection est une nouvelle vague de bonnes idées, et il y en a vraiment pour tous les goûts !

Des motifs de pastèques, de citron, de fleurs, géométriques… ou même des tissus unis, des paillettes, des rayures… il y a énormément de choix ! J’adore l’idée qu’en glissant les cols dans son sac à main et sans enlever sa chemise, on peut porter des styles complètement différents selon les heures de la journée !

La semaine dernière encore j’avais opté pour un col à motif liberty assez sobre pour une réunion importante, et en 2 min j’avais enfilé mon col à motifs citrons pour prendre un verre avec une copine ! Pour les soirées, je me tâte même à m’offrir celui à strass dorés qui est canon !

Une créatrice adorable

Juste pour vous donner une idée, quand j’ai passé ma commande j’étais super stressée de savoir si la taille correspondrait et si les boutons ne seraient pas trop écartés au niveau de la poitrine (combat quotidien). BINGO, des manches beaucoup trop longues pour moi, une couture de poitrine qui n’arrive pas au bon endroit… je contact tout de suite Marine, la petite main à l’origine de Gang de filles, qui me répond en deux secondes !

Finalement, j’ai eu la chance de pouvoir la rejoindre au showroom de l‘atelier Meraki, où elle m’avait apporté des tailles différentes. Plein d’artistes y partagent des locaux géniaux et ça foisonne d’idées incroyables ! J’ai pu faire une petite visite du propriétaire, et j’ai essayé les chemises dans une cabine en origami géante tout droit tirée du plafond, au milieu de terrariums sublissimes !! Un rêve ! Bref, après avoir essayé la chemise en 40, j’ai été obligée de me rendre à l’évidence : j’étais entre les deux tailles et aucune ne m’allait VRAIMENT. Le 40 baillait généreusement au niveau de la poitrine (#tuveuxvoirmontatouage), et l’autre me faisait une robe de chambre. Mais Marine avait tout prévu, et m’a sorti de son chapeau une dernière chemise, bleue marine, en élasthanne ! La coupe tombait super bien, et on a pu choisir d’autres modèles de cols qui aillent avec la couleur de la chemise !  Au final, je m’en suis même offert un de plus !

N’hésitez vraiment pas à aller la rencontrer au Showroom, Marine est une créatrice adorable et très à l’écoute, prévenante et drôle ! C’est rare et vraiment sympa de pouvoir partager directement avec le créateur ! (En plus, on peut prendre RDV directement en ligne, je dis ça je dis rien…)

Des soldes sont organisées plusieurs fois dans l’année, et d’ailleurs aujourd’hui il y a même une braderie au Showroom !

Alors, convaincue ?

Je ne sais pas si je vous ai convaincu, mais je la recommande vraiment ! Personnellement je n’hésiterai pas à m’offrir d’autres cols, et même à proposer cette idée pour des cadeaux collectifs à quelques copines ! Pour les amatrices de commandes groupées, Marine propose aussi des réunions à domicile pour craquer entre copines !

Selon moi c’est vraiment une jolie boite à suivre, qui devrait proposer dans le futur des idées toujours plus innovantes, et vient d’ailleurs juste de sortir une nouvelle collection très folk à croquer !

Gang de Filles Collection Automne 2017

Une semaine à l’île d’Oléron

J’ai pas mal de voyage en attente dont j’ai envie de vous parler : Bruges, Gand, notre lune de miel… Mais aujourd’hui on se donne rdv pour ma sélection des choses que j’ai adoré faire pendant nos vacances à l’île d’oleron. (J’ai emprunté cette jolie carte ici, n’hésitez pas à jeter un œil à son propre article !)

carte_oleron-1

Il n’y a pas vraiment de circuits à y faire, plutot des choses incontournables et je vous ai fais une petite liste ! De notre côté on est partit une semaine fin Juin grâce à mon travail qui proposait des offres vraiment imbattables, et on s’est régalé ! On a profité d’une semaine en Mobil-home (une première pour moi qui y suis d’habitude un peu opposée comme mode de vacances), et j’ai été vraiment surprise ! Je ne compte fatiguer personne avec mes points + ou – du Mobil home, mais franchement en plein mois de Juin on avait personne, le notre était neuf et hyper bien équipé, camping *** coincé entre la mer, la plage sauvage et les marais, juste à côté de tout en fait !

Donc contre toute attente on a adoré cette première location, et on a même invité les beaux parents à nous rejoindre grâce à la deuxième chambre ! C’était juste du bonheur de passer du temps en famille, on a profité comme jamais et eux aussi ! Ballades nocturnes, trempette dans la piscine à partir de 9h, plage, marchés locaux, randonnées, fruits de mer, découvertes… bref largement de quoi faire !

Petit NB : Si vous avez l’occasion de faire ce voyage hors vacances scolaires, préférez cette option ! Vous verrez sur internet pas mal d’avis de touristes regrettant les hordes de touristes profitant du manque de réglementation et se garant à l’arrache jusque dans les dunes, se comportent n’importe comment ETC ! Donc, hors saison on profite plus du sauvage de l’île et de son atmosphère si particulière !

1. Découvrir les gens du coin (comme toujours)

Mon mari et moi s’il y a une chose qu’on aime faire pendant les vacances c’est découvrir ce que les gens qui vivent toute l’année là aiment de leur coin. L’office du tourisme cherchera à répondre à vos envies, eux non ! Ils vous diront ce qu’il FAUT faire ici, les incontournables, et donnent parfois même leurs bons plans ! A Château d’Oléron, au milieu de toutes les adorables cabanes colorées (oui oui je vais vous en parler), vous trouverez une boutique qui vend des produits de mode et de tourisme du coin, n’hésitez pas à aborder la vendeuse, elle est adorable et a des infos à revendre pour un peu que vous lui parliez avec enthousiasme de l’endroit ! C’est comme ça que vous découvrirez que la personne qui tient tel restau génial collé à une guitoune d’huitres est le fils de la proprio et vendent ensemble des produits 100% locaux, que derrière telle plage se cache telle autre, que tel bateau vous emmène faire telle promenade…

 

2. Se laisser tenter par le sauvage du Nord de l’île

Vous verrez si vous visitez l’ensemble l’île (en fait vu sa taille il faut le faire hein), que le côté sud à été plus transformé par le tourisme que le Nord ! Dès que l’on passe St Pierre d’Oléron la nature est beaucoup plus sauvage et présente ! Les dunes n’ont pas toujours de parkings, les branches débordent de partout, le sable recouvre la route… c’est à croquer !

oléron 258IMG_4092IMG_4093IMG_4107

 

3. En profiter pour se balader sur la pointe de Chassiron

Tout au bout du bout du Nord de l’île, ne ratez pas cette fresque marine… émerveillez vous de son phare rayé, ses falaises blanches, les vagues qui viennent s’écraser à vos pieds et les embruns qui vident l’esprit… Régalez vous des petits chemins qui mènent à la plage de galets, soyez même courageux et montez en haut du phare pour découvrir la vue incroyable que l’on y a. Renversant et envoûtant ! En redescendant, le joli petit parc installé à vos pieds a quelques mystères à vous faire résoudre…

IMG_4089IMG_4097IMG_4082

 

4.  Aller à la criée de la Cotinière et manger un VRAI fish & Chips chez Le merluchon

Alors là, j’avoue, on n’a pas fait la criée nous même, mais je vous la recommande parce qu’on nous l’a recommandée (trop tard haha) ! Peu connue, une visite de la criée est possible pour 3h, où vous fait visiter et on vous explique comment se déroule la vente du poisson ! J’imagine à voir près de l’office du tourisme !

Pour le fish & Chips par contre, je peux en parler ! Il est fait maison dans une petite maison de pêcheur au milieu des autres sur le marché aux poissons de la Cotinière, la queue vous fera le reconnaître… et oui, parce qu’ici on frit le poisson et les frites à la demande, personne par personne, devant vous. Elles sont servies dans du faux papier journal, comme avant (et oui, normes d’hygiène obligent). Asseyez vous sur un des jolis bancs face au port et aux bateaux de pêcheurs, et savourez !  Il est vraiment excellent ! (Bataille de goélands garantie pour la dernière miette de frite bien roustie au fond du cornet…)

 

5. Flâner et se laisser tenter dans les cabanes colorées de Château d’Oléron

Anciennes cabanes de pêcheurs, ces merveilles de toutes les couleurs deviennent boutiques de créateurs tous les étés ! Tu trouveras de tout : des bijoux, de la poterie et du racku, des créations en textiles, du fer forgé, de la maroquinerie, et même des créations en toiles cirées de bateau ! C’est vraiment un régal de s’y balader, et même de craquer parce qu’il faut aussi de temps en temps 😉

Je voulais vous conseiller un glacier vraiment génial dans cette rue des cabanes, mais impossible de remettre la main dessus… il se trouve au niveau du « carrefour » en face ou presque du restaurant la Courtine ! D’ailleurs…

 

6. Déguster des fruits de mer, des VRAIS !

Pour en déguster des vrais, plusieurs solutions ! J’ai déjà parlé de la criée, et en règle générale il y a marché tous les matins dans pas mal de villages, les poissonniers s’y entassent ! Sinon tu peux voir la rubrique du dessous, ou filer manger à la Courtine, un restaurant vraiment TOP de Château d’Oléron ! C’est ma belle mère qui l’a découvert, avec son envie de manger des vrais couteaux comme on en trouve jamais ! Il est inratable (et raisonnable) : huîtres, couteaux, poissons, tu vas pouvoir te goinfrer d’embruns et d’iode ! On a craqué pour des woks de fruits de mer dont belle maman rêve encore, de la roussette aux salicornes, des huîtres bien sur… Tu peux même en reprendre pour la maison si tu veux ! La cabane juste à côté, tenue par la maman du restaurateur te sert des bourriche d’huîtres (qu’on te fait toujours déguster avant), des terrines, des salicornes, du vin du coin… on a ramené plein de souvenirs  !

 

7. La pêche à pied

Tu ne PEUX PAS y couper si tu vas à l’île d’Oléron ! Prend ton sceau et ta patience à deux mains : c’est l’heure de chercher toi même ton dîner !! Direction la plage, après avoir bien calculé ton coup : la marée doit être descendante, et l’eau fraîchement retirée de la plage ! Et oui, parce que dans le peu d’eau restante sur le sable tout mouillé, tu vas voir des petites bulles ou des petits trous le plus souvent, qui indique la position de ta proie : la palourde, coque, ou très très rare, couteau ! Enfin lui, c’est une autre histoire/technique. BREF, quand tu as pris le pli, tu remplira facilement un quart de sceau de palourdes ! C’est hyper sympa à faire et source de fierté bien évidemment 😉 Et puis c’est l’occasion (en plus de patauger dans le sable) de croiser toutes ces petites bébêtes que tu vois une fois l’an : des petits crabes rapides, des crevettes qui sautillent de flaques en flaques… et même des méduses échouées ! Cuisses en acier trempé assurées le lendemain !

Attention : Il y a des règles très strictes à suivre pour la pêche à pieds et elles sont indiquées un peu partout, mais quand même : on ne ramasse pas les palourdes ou coques de moins de 4cm, les crabes doivent êtres bien gros aussi et on ne ramasse pas les deux sexes donc renseignes toi ! Et puis pour sortir la coque ou palourde tu dois utiliser ton doigt comme petit crochet pour faire sortir la petite coquine de sa cachette, hors de question de labourer la terre et de la fouiller : tu dérangerai des espèces innocentes ! Et évidemment si tu déniche des palourdes trop petites, enfouie les pour quelles ne cuisent pas au soleil !

 

8. Les Salines

L’écomusée des Saline est absolument à faire ! Encore en activités, tu pourras profiter de belles salines entretenues et qui produisent de la fleur de sel et du sel ! Une super visite guidée et organisée par le musée et s’achève sur la boutique/hangar à sel ! En plus tous les mercredis un marché artisanal avec des producteur et artisans du coin est tenu devant le musée. Et puis, ça vaut le coup de surveiller les dates car régulièrement une journée portes ouvertes est organisée, la visite commentée est gratuite ainsi que l’accès aux salines et un beau panier garni est offert à celui qui devinera le poids du sac de sel à l’entrée du hangar !

IMG_4128IMG_4132IMG_4116IMG_4118

 

9. La brasserie du Fort Boyard

Pour les amateurs de bière bien sur ! Sinon ça ne vaut pas vraiment le coup. En fait il faut savoir qu’une seule brasserie existait à l’origine à l’île d’Oléron : celle des Naufrageurs qui est très réputée dans le coin. Et puis un belge est arrivé pour se rapprocher de sa fille vivant là, et à repris son métier de base : la bière. Bref, je ne vais pas te raconter sa vie tumultueuse mais après pas mal de conflits il a finalement pu porter le nom de Fort Boyard et rester sur l’île dont il fait (-maintenant-) la fierté ! Laissez ce vieux monsieur vous parler de sa passion et de ses techniques, savourez ses grains de houblons et faites un bisous au chat qui chasse les souris de l’entrepôt avant de vous lancer dans la dégustation ! Pineau et melon de l’île, ou blanche au miel, si tu veux te ramener autre chose que de la classique tu auras le droit à quelques bonnes trouvailles !

PS : Fait aussi bar à bières et limonades du coin, avec terrasse, en plus de la brasserie.

oléron 365

 

10. Admirer les roses trémières

Pas difficile, il y en a PARTOUT ! Et c’est magnifique !

 

 

 

J’espère que notre carnet de voyage plein d’embruns vous aura plu ; voir même qu’il vous sera utile ! Si vous cherchez de beaux endroits pour se régénérer et se revigorer, c’est le bon plan !

 

 

 

 

Les routines, ces super copines

Pour commencer du bon pied cette nouvelle année professionnelle (et scolaire, quand tu bosses dans une Université tu es un peu au rythme estudiantin quoi),  mon mari et moi on s’est instauré des petites résolutions, sous forme de nouvelles routines.

Quand on pense à la routine, ça sonne tout de suite négatif et de mauvaise augure, limite vieillissement précoce. Je te vois déjà derrière ton ordi à te dire que justement tu cherche à l’éviter la routine ! Erreeeeeur ! Je vais te montrer tout de suite que la routine est très bonne pour l’organisation et pour te rassurer : adieu stress de dernière minute sur des choses qui tu aurai pu mieux gérer !

La routine, qu’est ce que c’est finalement ?

Selon notre copain Larousse :

[Habitude mécanique, irréfléchie, et qui résulte d’une succession d’actions répétées sans cesse  – Ensemble de ces actions, de ces gestes faits mécaniquement]

Pourquoi la routine est ta copine :

  • Quand tu définies une/des routine(s), tu poses un cadre, une structure pour tes journées. Moins de réflexions de derniers moments (ou embuées au réveil) : tu suis le planning !
  • Tu seras moins stressé(e) d’oublier quoi que ce soit : une routine bien rodée t’assure que le plus important est fait.
  • DU COUP comme le plus important est fait, ta routine devient… FLEXIBLE !! Et oui, tu sais que tu as fais ce qui devait être fait et tu peux profiter !! Gère le temps restant à ta guise et comme tu l’entends !
  • Cette idée est vraie pour les enfants mais aussi pour les adultes : une routine rassure, et permet aussi d’être plus autonome dans la gestion des tâches pour eux et pour nous !

Pour être plus concrète, je t’ai fais un joli dessin avec mes petites mains :

la routine est ta copine

Grosso modo pour te simplifier la vie merveilleusement grâce à cette super idée, tu dois appliquer 2 étapes : définir et planifier ta routine, et l’appliquer. On est pas sur une grande technicité ou complexité au niveau de l’application quoi !

Pour t’aider à définir ta routine, je te propose de prendre des notes de tes actions et du timing tous les jours pendant 3 jours, et le 4ème de cibles les actions redondantes et le temps qu’elles prennent, contre le temps que tu voudrai quelles prennent. Ensuite, définie juste dans quel ordre tu veux quelles se suivent, et compare le temps total que ça t’aura pris contre le temps que tu voudrai y mettre.

Je te donne mon exemple pour la routine du matin :

  • 6h – Réveil doux, temps « calme », je profite du silence (et de mon chat)
  • 6h15 – Réveil – Douche – Coiffure
  • 6h45 – Je fais couler nos café/céréales – je choisi mes vêtements, je m’habille
  • 6h55 – Maquillage
  • 7h05 – Je fais les boites repas du midi pendant que mon mari prépare le déjeuner
  • 7h10 Déjeuner – Je range la maison pour la retrouver propre le soir
  • 7h30 Départ – Je passe par un chemin que j’aime
  • 7h45 Transports en commun pour aller au travail
  • 8h25 Arrivée au travail !

J’essaye de m’y tenir, parce que j’ai remarqué que je me sentais plus détendue et plus sereine, et que j’y passe le temps que je souhaite y passer ! Si je compare ma routine à celles d’autres femmes je sais qu’il me faut « beaucoup » de temps pour faire tout ça et que certaines ont besoin de moins d’1h30 décoller de chez elles, mais c’est en faisant les choses à mon rythme que j’aime les faire !

A votre tour de définir vos tâches random et quelles places vous voulez quelles prennent dans votre temps ! Appliquez le dans la vraie vie ensuite, et laissez vous surprendre par la quantité de temps qu’il restera une fois toutes les choses inévitables faites !

Et sinon, en dehors de cette histoire de planning, je voulais aussi vous parler de routine sur la façon d’être, autrement dit… RDV au 2ème round !

Le mojito

Je sais, ce titre est trompeur ! Je vous ai habitué à la « tasse de thé », mais il fait beau, les vacances sont juste finies, et c’est plus un mojito qu’une tasse de thé qu’il nous faudrait pour affronter à peu près bien la rentrée !

Avec les grandes vacances (et le fait que j’en ai posé pas mal cette été pour profiter de ma famille et mon mari), j’ai laissé les derniers articles programmés faire leur boulot, et je me suis reposée ! Mais promis, je vous ai préparé plein de jolies choses pour la rentrée ! On va parler : voyages en France, bonnes adresses, DIY, recettes de cuisine, bouquins dévorés, évènements… j’ai pas mal de choses en tête, et j’espère que ça vous plaira ! De jolis voyages sont déja prévus pour l’année prochaine (Beauval, les châteaux de la Loire, les marchés de Noël d’Alsace… et un « énorme » l’été prochain qui sera sans doute le sujet d’une petite suite d’articles ! Mais je vous parlerai de tout ça le moment venu, en attendant, je vous raconte un peu ce qui s’est passé cet été !

 

  1. J’ai appris à faire une tarte aux fruits 100% fait main et j’en ai fais tout l’été

Parce que j’ai une tata hyper patiente qui m’a montré comment faire une pate à tarte, alors que je n’ai jamais trouvé le courage d’apprendre jusque là, et parce que Pinterest m’a appris à faire une crème pâtissière qui déchire. Je n’étais que fierté !

 

2. Je suis partie en vacances en Corrèze

Et c’était bien bien bien cool ! Aucun (ou presque) vacancier, des pelletées de myrtilles, des vues incroyables, le calme absolu et le réconfort du combo nuit bien fraiches + gros plaids douillets !

 

3. J’ai testé Popolare

C’est un des nombreux futurs articles qui arrivent très vite ! J’ai enfin pu tester un restaurant de la chaine « BigMama », un de leurs derniers nés, victime de son succès mais qui le mérite bien ! J’ai passé une soirée magique, aux chandelles avec ma B. qui m’a fait découvrir l’endroit !

 

4. J’ai investie dans un agenda canon pour la rentrée

Pour ceux qui l’ignorent, je suis une grande fan de la marque « Mr Wonderful », bien connue des espagnols parce que dispos dans de très nombreuses boutiques, ici on peut en trouver quelques exemplaires dans des concepts stores avisés comme Placea ! Je vous en parle vite ! (mais en attendant, photos piquées sur leur site et j’ai même pas honte !)

 

5. On a voyagé à travers la Normandie

Pour cette année, on a un peu craqué et pris pas mal de vacances ! D’abord en amoureux, en partant tous les deux à l’île d’Oléron, et puis en aout en voyageant un peu ! On a vraiment voulu faire des vacances spéciales, nos dernières vacances uniquement de famille, en voyageant entre nos proches ! Après avoir fait un coucou aux beaux parents, on a pris la route pour rejoindre la famille Normande et faire un tour des jolis villages du coin ! C’était juste magique, on perd vite la notion du temps là bas !

6. On a fini les vacances en Bourgogne

Après la Normandie, la Bourgogne ! On s’est baladé dans les villages moyenâgeux, on a préparé le grand voyage de l’année prochaine, on s’est installés douillettement au coin du feux, on a joué avec les grêlons, on a joué aux cartes pendant des soirées entières, on a fait la grasse mat, et des cookies !

3 jours à Barcelone #2

Je n’avais pas prévu de publier aujourd’hui cet article, ni même bientôt. Mais les derniers évènements ont été très choquants, et si je ne me suis pas exprimée sur le sujet (pour quoi dire devant tant d’horreur ?), je voulais marquer mon soutien « a mon échelle ». Lorsque nous avons été frappé par ces actes de barbarie à Paris, nous avons pleuré, puis relevé la tête et continué à faire la fête, pour ne pas baisser les bras. Aujourd’hui, rappelez vous à quelle point cette ville et ses habitants sont incroyables, riches d’une culture rare et bigarrée, et à quel point, il FAUT continuer d’y aller ! Je n’ai pas souhaité revenir sur le ton léger de mon article, parce que ce serait trop facile de se plier aux règles d’une bande de dégénérés, mais comprenez bien qu’en aucun cas je ne trouve cette situation légère. Milles pensées à Barcelone…

Rappelez vous, le Jour 1, nous avions déjà : marché 20km, grimpé une montagne, visité un jardin de cactus, croqué des churros et bu le chocolat le plus épais du monde, ramassé du coton… et aimé les Barcelonais !

Jour 2 :

On s’est levées à l’aube, et on était déja en sueur, on a essayé de tartiner nos coups de soleil et on s’est sauvées de l’hôtel ! Et je préviens : préparez les chaussures de rando et les mollets ! Pour un bon petit déjeuner avant de partir, je vous conseille de prendre le métro à la station Plaça Catalunya, le café «la pausa AREAS», propose des formules croissant + café à 2.70, du jus d’orange frais, et des viennoiseries très bonnes ! Vous serez prêts pour prendre ensuite la ligne 3 directe jusqu’à Lesseps (sinon ce n’est qu’à 40 min de marche) ! D’ailleurs on s’est bien marrées parce qu’on se moque souvent du métro parisien mais le métro barcelonais et franchement pire !

Notre 1ère étape, c’était le Park Güell, une rareté dans son genre (et comme partout beaucoup plus sympa à visiter à la fraiche avant le soleil cuisant et les hordes de touristes) ! (Ah oui, pensez bien à prendre votre billet à l’avance ou vous ferez la queue pendant des heures en plein cagnard !) Imaginez un parc, avec des constructions plus loufoques les unes que les autres, une histoire insensée, où se mélangent joyeusement modernisme et art nouveau, le tout en couleurs avec une des plus belles vues de Barcelone !

Happy(3)

Prenez votre temps pour flâner dans les jardins, découvrir l’originalité des bâtiments et leurs secrets et indices cachés, lire le guide fourni à l’entrée des visiteurs, et même poser à côté de la salamandre porte bonheur pour un joli souvenir kitsch (à toi souvenir mémorable de nous en train de nous battre avec la touriste qui s’est faite photographiée 300 fois devant)! En sortant, la boutique de souvenirs sur le trottoir d’en face vous fera forcément craquer, elle est pleine d’objets pas toujours de bons gouts mais marrants, et de jolis souvenirs colorés genre magnets sympas et jolies cartes (kitsch X2325454).

into the wild

 

APRES-MIDI

Après ça, pour nous c’était direction la Sagrada Familia: pensez aussi à acheter les billets, vers 13h ou 13h30 pour descendre très tranquillement la rue (merci encore B. pour tes conseils !). Globalement c’est plutôt toujours toujours tout droit, et on a juste flâné en découvrant le coin, avec tous ces bars et leurs vieux en terrasses ! En chemin, on s’est arrêtée au «Petit Porquet», un charcutier qui propose en terrasse des formules tapas + alcool à des prix dingues (un grand verre de sangria + 2 tapas de jambon ibérique pour 2€50) histoire de profiter de la ballade. Pensez à prendre aussi la formule servie jusqu’à 12h avec un sandwich au jambon ibérique et un granita pour 2€, ou pour les grandes faims le grand sandwich à 4€50. Très sympa à manger en marchant jusqu’à la Sagrada Familia !

Une jolie photo est à faire depuis le petit parc en face de la Sagrada Familia, et pour le reste, laissez-vous séduire !  Je vous passerai l’Histoire folle de la basilique, vous avez toutes les infos en ligne, mais l’intérieur est juste incroyable ! En fait rien de ce qu’on a déjà vu n’y ressemble, c’est à la fois gigantesque et pas si grand que de l’extérieur ! Des voûtes, de la lumière blanche et diffuse, énormément de couleurs et beaucoup de modernisme, le culte de Dieu n’a jamais été aussi loufoque !

into the wild(2)

Bien bien motivées après la visite, (comptez max 45min), nous avons décidé d’enchainer sur le Parc de la Ciutadella, à faire pour les courageux ! Y a pas mal de marche entre les deux mais ça en vaut vraiment la peine ! En dehors de toooooout ce qu’il y a à voir dans le parc (statues, fontaine, zoo assez connu et pas cher), vous allez tomber sur un étang, avec des petits ilots plutôt sympas et une cascade, où on peut louer des barques (6€ les 30min). Nous ça nous a beaucoup plu, on s’est bien marré et ça rafraichit (vive les épaules de Popeye après) !

Et parce que le lac c’est bien, mais pas assez, en avant pour le bonheur des touristes : Barceloneta, le joli port de la ville, pour rejoindre la dernière étape la plus méritée de la journée : la plage ! N’hésitez pas à vous installer sur la partie plus en pente de la plage, moins fréquentée, et les pieds dans l’eau, la vue est vraiment belle avec les bâtiments des grandes banques entre autres de l’autre côté du port. A bon entendeur, un vendeur ambulant de mojitos se balade sur la plage…

flowers&amp

Pour le diner, pourquoi ne pas tester l’inratable spécialité de la ville : une vraie paella ? Le restaurant Can Majó sur le ponton est très réputé, il est connu à Barcelone pour servir la « meilleure paella » et le tout avec vue sur la mer depuis sa terrasse ! Comptez 21euros par personnes, et une terrasse plutôt chic. Pour les moins chics qui veulent venir en robe juste passée sur le maillot de bain (pas de honte, je le referai), la terrasse juste à côté propose des menus et des paellas maison très bonnes aussi (moins cher, mais on y ajoutera la TVA, et le prix terrasse comme partout).

Je vous souhaite comme nous d’avoir la chance qu’un groupe de musiciens passe entre les terrasses, c’était génial !

 

Une jolie déco DIY pour les noces de coton

 

 

uf 069

 

Il y a déjà plus d’un mois, nous fêtions nos 1an de « Mr et Mme », un an d’union, un an de bonheur à jamais : nos noces de coton ! Avec ma passion pour les fêtes et les jolis évènements, impossible que je passe à côté de l’occasion !

Nous avons décidé de profiter de cette jolie date pour faire une belle fête en extérieure avec tous ceux que nous aimons ! Et aujourd’hui je vous donne quelques pistes pour une fête sur ce thème, dans une ambiance cotonneuse et délicate à souhait !

Où la magie commence

Ceux qui me connaissent savent le culte que je voue la décoration, au détail, à LA petite touche qui fera la différence. J’y avais mis un point d’honneur pour le mariage, je voulais avoir une déco à croquer dans les moindres détails, et comment refaire vivre ma déco chérie, si ce n’est en la réutilisant pour les noces de coton ?! J’avais vraiment envie de donner une deuxième vie à mes éléments de déco, de les replacer à nouveau avec amour, dans un autre décor. Donc on a ressorti les cartons de déco, déballer avec les larmes aux yeux nos jolies verreries, et choisi ceux qui seraient dans le thème de la fête : le coton.

Pour la déco nous sommes évidemment partis sur des nuances de blanc, de lin, de bois, et de plantes, avec quelques petites touches colorées comme le turquoise des pailles ou quelques fanions en papier histoire d’égayer tout ça !

DIY

Pour réaliser le plus de choses possibles le jour J, pas de panique, on s’y prend un peu à l’avance, et on ne prévoit pas grand chose ! Je n’avais pas envie de quelque chose d’aussi chargé et travaillé qu’à notre mariage, et je ne voulais surtout pas me prendre la tête avec ça ! Je vous propose quelques petits DIY tous bêtes qui viendront égayer votre soirée :

  • Une déco de table épurée : une nappe blanche, de préférence en tissu pour un plus joli rendu, avec un centre de table de couleur clair (ici nous voulions respecter notre thème shabby chic, et sommes restés sur du lin et de la toile de jute). Pour THE détail, vous pouvez pousser jusqu’à ajouter un joli ruban de quelque chose au centre du chemin de table, comme de la dentelle, un tissu plus foncé, du liberty, de la ficelle … pensez à utiliser toutes ces jolies chutes qu’il vous restait du mariage !

 

  • Un peu de DIY : de jolis fanions tous prêts à imprimer et à coller sur des baguettes à brochettes pour un effet champêtre à souhait, et réalisé en 2min chrono ! D’ailleurs je l’ai fais avec ma grand mère et on s’est éclatées !uf 060
  • Un marque place qui rappelle votre thème : pas la peine d’y dépenser une fortune, d’y passer des heures et des heures, vous l’avez déjà fait ! Misez plutôt sur une idée simple et peu couteuse sur laquelle vous aviez déjà craqué pendant vos préparatifs, mais que vous aviez mis de côté. Un origami, une étiquette en kraft attachée avec de la ficelle autours de la serviette de table, un fanion sur un cure dent, une petite ombrelle en papier, un bouchon en liège… De notre côté, nous avons utilisé des rondelles de bois découpées par beau papa, que Mr D à gravé à la main soir après soir avant le mariage mais que nous avons finalement oublié à la maison… c’était le moment idéal pour se rattraper !

uf 094

  • Des fleurs, parce que ça fait toujours son effet et que c’est le moment pour en mettre des brassées coupées dans le jardin ! Si nous avions craqué pour de belles compos de pivoines, roses et gypsophiles pour le mariage, nous avions vraiment envie de fleurs des champs pour ce jour là ! Donc super maman à sacrifié ses arbustes, et rempli nos vases de magnifiques pompons blancs. NB : mon mari a été cherché chez le fleuriste un bouquet de fleurs de coton, je n’en revenais pas et ça a eu un effet fou !

uf 166

  • Un petit cadeau à remmener : comme pour le reste, pas question d’y passer une fortune ! Ici, nous avions l’idée en tête depuis longtemps : nous avons fait imprimer des photos de nos invités, attaché le tout avec une jolie ficelle blanche et rose, et  ajouté une étiquette faite main « Merci ». Nous les avons placé au centre des assiettes, et elle venait s’ajouter au dessous de verre personnalisé des invités. Elles ont vraiment eu leur effet, les invités étaient ravis de se redécouvrir dans leurs belles tenues, et de remporter ce joli souvenir avec eux !

uf 080

  • Une pièce montée faite maison : Pour le menu, faites selon vos envie/budget ! Comme nous avons fait la fête dans le jardin de ma maman, nous sommes partis sur un barbecue avec des marinades préparées par mon mari, des salades maison et des jolies entrées colorées bien fraiches (brochettes tomate mozza basilique, smoothies betteraves kiri, rillettes de thon, sardines, et saumon avec leurs gressins…). Pour le dessert, je voulais faire plaisir à mon mari en préparant une pièce montée, ou « layer cake », gâteau à étages. Gourmande que je suis mais en pleine canicule, j’ai opté pour une recette de gâteau à la rose et à la framboise, avec une garniture de confiture de framboises maison, un glaçage bien frais et léger, et une décoration avec des roses du jardin ! Les invités ont adoré et ont été très surpris par l’association ! Pour les plus gourmands, j’ai testé aussi une version d’anniversaire avec une génoise marbrée au Nutella, un cœur de bananes et un glaçage au chocolat noir que je vous donnerai bientôt !

 

J’espère que ces quelques idées pour une jolie fête des noces de coton vous aura plu, et que vous vous laisserez tenter à votre tour ! Pour les futurs invités qui passeraient par là, voilà quelques idées de cadeaux (parmi ceux que l’on nous a offert, et qui ont fait un tabac) : un cotonnier à faire germer (nature et découvertes), du linge de table 100% coton, une bougie parfum coton, des fleurs de coton, des boules de coton multicolores pour se démaquiller… à vous de jouer !!